L’équarrissage: une si mauvaise solution?

Et oui, c’est triste mais tous les animaux doivent mourir un jour: vaux, vaches, cochons, brebis, agneaux, chevaux.

Dès lors pourquoi est-il plus choquant d’envoyer ces derniers quand ils sont morts à l’équarrissage que les autres? Je suis propriétaire de chevaux et je travaille dans une entreprise d’équarrissage. Je vois donc bons nombre de pauvres cochons qui finissent pour la plupart dans vos assiettes. Ce sont tous des êtres vivants, avec 4 pattes, deux oreilles, deux yeux…..

Pour ce qui est de l’équarrissage: il permet de recycler le mieux possible les cadavres parce que oui, quand on est sensible, c’est un peu dur de voir son animal partir mais bon, il est mort. Il ne sent plus rien, il ne nous en voudra pas. Faut arrêter les bêtises!

Le process de l’équarissage

Le process est simple: les matières sont broyées, cuites, pressées et re broyées (ça parait barbare comme ça). A la fin on obtient 3 choses : de la farine, de la graisse et de l’eau.

  • L’eau est utilisée pour nettoyer l’usine et les camions puis après un passage en station d’épuration, elle est réintroduite dans un cours d’eau dans le milieu naturelle le surplus sert à arroser des arbres qui une fois arrivé à maturité serviront comme bois de chauffage. Au final, ça évite d’utiliser l’eau potable de la SAUR.
  • La graisse sert de bio-combustible pour toutes les entreprises du groupe. Ca évite de bruler du pétrole ou du gaz à la place, ce qui diminue fortement la pollution atmosphérique.
  • La farine: il existe dans mon entreprise 2 catégories : La première ( C1 ) est exclusivement dédiée à l’incinération, là aussi elle vient remplacer le pétrole ou autres énergies fossiles pour alimenter les fours des cimenteries ou autres coopératives. Donc diminution de la pollution atmosphérique. La seconde ( C2 ) est utilisée comme engrais pour remplacer les engrais chimiques actuels, très nocif pour l’environnement, car la farine est, de par son origine, écologique. Leur utilisation permet de réduire le recours à des engrais hautement chimiques et désastreux pour l’environnement et donc permet une diminution de la pollution des sols. Il existe une farine C3 qui est composé exclusivement de poisson et cela part aussi exclusivement pour l’alimentation des poissons mais ce n’est pas trop mon domaine (recyclage).

Voilà déjà un bon morceau pour comprendre que mettre son animal à l’équarrissage peut peut-être faire mal sur le coup (au propriétaire), mais avec du recul, on agit activement pour la planète.

19 Responses to L’équarrissage: une si mauvaise solution?

  1. Nad 4 novembre 2013 at 12 h 51 min #

    Après tout vos commentaires difficile de se dire que j ai fait le bon choix
    Ma jument a fait des coliques dans la nuit du 3o octobre , du a la première gelée du matin .j avait mi du foin le soir mais apriori sa n a pas suffit . C était pas la première fois qu elle était au pré avec ses deux copains les poneys mais la cette nuit la sa. N’a pas fait .
    Au matin un des poney était sorti du parc es ce pour attirer l attention sa n a pas louper on ma averti mais quand je me suis rendu sur place j ai aperçu ma jument qui était étendu sur le sol et qui c était coucher et recoucher plus d une fois je me suis donc précipiter vers elle en la forçant de se lever et j ai commencer a la faire marcher tout en appelant le veto qu il vienne tout de suite .mais il était déjà en rendez vous donc plus d une heure a attendre a parler a ma jument et la faire marcher et marcher avec bien du mal car très fatiguer
    Une fois la veto arriver sur place pas bon signe . Elle lui a donner un calmant pour la douleur et lui a fait un lavement de l estomac qui était pas très rassurant et une fouille . On a ensuite fait une série de poches de sérum avec L aide de ma fille de 13 ans car la veto ne pouvait pas rester donc elle nous a mi tout en place placer l intraveineuse sur la jument et pendant toute la matinée on a essayer de faire en sorte que son estomac se remette en place la veto est revenu une fois entre temps la jument avait meilleur mine mais l intérieur n était pas ce qu elle espérait et n était pas satisfaite . On a donc refait une série de poches avec ma filles toute l après-midi avec le soutiens de ma meilleur amie sa fille et son mari mais le soir venu elle ne réagissait plus . J ai donc pas eu le choix de prendre la décision d arrêter de la faire souffrir et de demander a la veto de faire ce qu il fallait . Je croit que le plus dur comme disait une personne c est de l amener a l endroit ou elle va s éteindre paisiblement . Je ne l ai pas quitter car pour moi ma jument c était tout 18 ans a partager une complicités toute les deux pas forcément en ballade car pas beaucoup de temps mais quand j arrivait pour la voir chaque jours elle hennissait et je croit que sa c est énorme de voir votre cheval qui vient vers vous au galop et qui henni des que vous venez la voir . La nous somme lundi j ai fait appel a l equarissage qui viendra soit demain ou mercredi
    J y ai penser a l enterrer dignement au font du pré mais y a pas mal de source souterraine et si sa contamine l eau que mes poneys boivent je fait quoi .
    Je sais pas si la bonne solution est l equarissage mais je sais une chose c est que demain ou mercredi je serai la quand le camion viendra et quand je lui donnerai le chèque il a plutôt intérêt a faire avec délicatesse . Je ne sais pas si c est une bonne décision encore que je prend d être la mais si je n y suis pas j aurai l impression de l avoir laisser partir comme ça . C est déjà difficile pour moi depuis jeudi . Je n arrête pas d y penser . Je la voix étendu dehors cacher bien sur car je ne voulait pas que me la souille on la couverte pour éviter le regard des curieux et aussi pour que d autre bêtes ne vienne pas après
    chaque fois que je monte près de l écurie je la voix .étendu
    je suis impuissante et je m en veut de n avoir pas réussit a la garder avec moi . Une partie de moi est parti avec elle et du temps il va m en falloir
    On me dit que c est quand il viendrons la chercher que sa sera dur et bein je serai la je la laisserai pas toute seul même si ce n est plus que sa dépouille .
    La je suis seul mes enfants sont a l école mon mari au travaille et ma meilleur amie réparti pour l Angleterre avec sa famille .
    J ai envie de rien et je suis triste comme toute autres personnes qui on vécu la même chose que moi malheureusement .
    Donc la décision de l equarissage ou non .sa n enlevé pas la peine d avoir perdu ma jument gazelle aujourd hui et sa ne me la ramènera pas non plus . Et je croit que de l avoir au font du pré enterrer ne changerai pas non plus le mal que sa me fait .

  2. Nad 4 novembre 2013 at 12 h 33 min #

    Après tout vos commentaires difficile de se dire que j ai fait le bon choix
    Ma jument a fait des coliques dans la nuit du 3o octobre , du a la première gelée du matin .j avait mi du foin le soir mais apriori sa n a pas suffit . C était pas la première fois qu elle était au pré avec ses deux copains les poneys mais la cette nuit la sa. N’a pas fait .
    Au matin un des poney était sorti du parc es ce pour attirer l attention sa n a pas louper on ma averti mais quand je me suis rendu sur place j ai aperçu ma jument qui était étendu sur le sol et qui c était coucher et recoucher plus d une fois je me suis donc précipiter vers elle en la forçant de se lever et j ai commencer a la faire marcher tout en appelant le veto qu il vienne tout de suite .mais il était déjà en rendez vous donc plus d une heure a attendre a parler a ma jument et la faire marcher et marcher avec bien du mal car très fatiguer
    Une fois la veto arriver sur place pas bon signe . Elle lui a donner un calmant pour la douleur et lui a fait un lavement de l estomac qui était pas très rassurant et une fouille . On a ensuite fait une série de poches de sérum avec L aide de ma fille de 13 ans car la veto ne pouvait pas rester donc elle nous a mi tout en place placer l intraveineuse sur la jument et pendant toute la matinée on a essayer de faire en sorte que son estomac se remette en place la veto est revenu une fois entre temps la jument avait meilleur mine mais l intérieur n était pas ce qu elle espérait et n était pas satisfaite . On a donc refait une série de poches avec ma filles toute l après-midi avec le soutiens de ma meilleur amie sa fille et son mari mais le soir venu elle ne réagissait plus . J ai donc pas eu le choix de prendre la décision d arrêter de la faire souffrir et de demander a la veto de faire ce qu il fallait . Je croit que le plus dur comme disait une personne c est de l amener a l endroit ou elle va s éteindre paisiblement . Je ne l ai pas quitter car pour moi ma jument c était tout 18 ans a partager une complicités toute les deux pas forcément en ballade car pas beaucoup de temps mais quand j arrivait pour la voir chaque jours elle hennissait et je croit que sa c est énorme de voir votre cheval qui vient vers vous au galop et qui henni des que vous venez la voir . La nous somme lundi

  3. florent 10 septembre 2012 at 22 h 32 min #

    Bonsoir. Pour qu’il y est une réponse plus récente et remettre la question sur l’équarrissage d’actu. Voila j’ai perdu ma jument Lady ce vendredi dernier, elle est décèdée d’une torsion du colon. J’ai lutté toute une journée à tenter de la sauver sans succès, à 16h tout espoir est foutu en l’air, le véto est très clair: c’est l’euthanasie ou la mort en souffrance, je laisse faire au fond par amour, je ne veux pas la voir mourrir d’une façon pénible , 16 h après l’incident survenue la veille, son abdomen à tripler de volume. Nous l’a plaçons dans un pré et je l’a vois tomber et s’éteindre; L’equarisseur ne passera que le lundi. PLus de 50h de reflexion .. un malheur s’abat, dois je voler un tracteur et l’enterrer illégalement ? Je laisse finalement l’équarrissage l’emporter, le coup de l’incinération étant trop élever .. Je pense que dans ce genre d’évènement , si vous vivez comme moi avec une richesse moyenne, et bien vous n’avez pas le choix, juste de pleurer et de passer la main. J’ai juste un conseil, ne regarder pas votre compagnon se faire  » remorquer « , garder en un bon souvenir et garder bonne conscience , vous avez tout donner pour votre cheval de son vivant et il en fut heureux. Vous ne pouvez pas tout maîtriser de la vie. Pour ma part le choc n’a pas finit de faire effet …

  4. Isabelle 19 mai 2012 at 9 h 18 min #

    Bonjour,

    J’ai du faire euthanasier mon cheval (jeudi 17/05/2012 à 22h00).

    Il s’est éteint au fond du pré, place dont il ne pouvait bouger (fractures multiples au coude).

    Le landemain matin, il m’a fallu un nombre incalculable d’appels téléphoniques pour trouver un équarrisseur qui n’interviendra pas avant lundi 21/05/2012 dans la journée.
    J’ai du déplacer le corps par mes propres moyens, le camion ne pouvant entrer dans le pré (portail de 2m20 de large). Ce fut très pénible et je remercie les services téchniques de ma commune pour le coup de main (mini tracteur).

    Donc, depuis hier après midi, il est là, couché devant le portail (à l’intérieur du terrain bien sur). J’ai entouré le corps avec des bottes de paille, fixé une bâche et recouvert le tout avec une petite tonnelle. Ceci par décence pour les passants, pour moi et pour mon cheval. Quel spectacle ! Il va rester ainsi plus de 3 jours…

    Ce qui me choque le plus, ce n’est pas l’équarrissage (que peut-on faire du corps? De toute façon, ce n’est plus vraiment mon cheval, son âme s’en est allée), mais le temps qu’il faut attendre pour l’enlèvement.

    Il est très douloureux de savoir son « ami » parti, mais contempler son cadavre durant des jours est insoutenable. Sans parler des odeurs qui vont chaques jours être de plus en plus pestilentielles.

    Pourquoi ne pas avoir une équipe de permanence pour les jours fériés et week-end?
    Vu le prix de l’intervention (en ce qui me concerne, prévoir 250€), je suis prête à payer la majoration de salaire pour l’ouvrier qui se déplacera.

    Un sujet sur lequel méditer… car je ne souhaite à personne de vivre un tel cauchemard.

  5. VASSAL 17 mars 2012 at 14 h 28 min #

    Bonjour,

    L’équarrissage, c’est barbare? Avez-vous pensé à l’incinération? Ce n’est pas moins barbare… quand on y a assisté dans la partie technique… Les os qui ne sont pas complètement brûlé sont réduits en cendre dans un broyeur… Y aviez-vous déjà songé pour vous ou votre animal???

  6. kenzo 3 novembre 2010 at 9 h 00 min #

    bonjour a tous mon loulou est malade (cheval) il a une dégéneresence motrice et nerveuse c’est une maladie qui touche c’est nerfs et qui degrade sa santé de plus en plus il tien plus debout , transpire’ tremble, il tape tu pied et ce laisse tombé , il a des fourmiment dans les membres , il est devenu aveugle , et la il fais des colliques affreuse mon veterinaire ma dit qu’il ny avais plus qu’une solution mais quand je vois tous sa et me dir qu’il par a l’équarrissage sa me fais peur c’est vrai qu’est ce quil en on a foutre de notre bébé c’est pas le leur et il é mort donc …. bref de toute facon je ne veux pas etre la quand il viendron chercher mon loulou <3

  7. woutters 3 octobre 2010 at 9 h 13 min #

    Inutile de s’offusquer de la manière dont on récupère les animaux quels qu’ils soient pour les emmener en usine d’équarrissage.
    Car cela effectivement semble barbare mais aucune autre solution n’est satisfaisante.
    Enterrer non ! problème de terrains a trouver et risque élevé de pollution des nappes phréatique. Incinération pure et simple oui! mais ou ?(animaux de grandes tailles) odeur pollution, j’imagine sans peine la levée de bouclier a proximité .(oui chez les autres jamais a coté de chez soi lol).
    Reste l’usine d’équarrissage, prix des enlèvement suivant les département, tous ce qui concerne les cadavres, haut et bas risques ne se retrouve plus dans la chaine alimentaire des animaux (autorisé avant kreuzfezl Jacob).
    Seul les restes de découpes des abattoirs se retrouvent dans la fabrications des croquettes, et boites pour animaux de compagnies (porcs,volailles,poissons) les saisies vétérinaires en abattoirs sont elles détruites.
    Il faut envisager les/la solution non pas a sa porte avec son animal, mais a l’échelle d’un pays l’élimination des déchets et cadavres. Petit rappel: un abattoir de volailles tue suivant sa taille jusqu’à 50 a 60000 bêtes jour, que fait on des déchets ?. un abattoir bovins jusqu’à 800 bêtes jour, pour les porcs jusqu’à 2000 a 2200 bêtes jours,a rajouter les animaux morts dans les exploitations, bovins, ovins, etc … plus les animaux de compagnies.
    Vous souhaiter incinérer OK mais êtes vous prêt à payer + de 2000 € voila un lien (http://www.aniweb.org/servlet/asf.user.servlet.UsrServlet?mid=625&pg=crematorium_horses&Version=F) (cout de l’enlèvement + incinération individuelle) je parle la des animaux de grande taille, libre a vous, mais par expérience lorsque l’on arrive pour enlever une bête morte chez un particulier 9 fois sur 10 celui ci rechigne a payer. On veut bien d’un cheval, on râle sur le cout des médicament et des visite vétérinaires, mais on occulte le cout de l’équarrissage CQFD……………..

  8. mzelle-love-horses 5 septembre 2010 at 20 h 08 min #

    Non Moi sa me met hors de moi quand meme !;(
    UN animal c’est pareil qu’un humain & pourquoi vous on vous broie pas,, on vous ecrase pas ,, on vous cuit pas une fois que vous etes mort alors?!!!
    Me dite pas,: les humains c’est pas pareil..
    Mais si,, c’est pareil,, sa a un coeur,, sa vit,, sa respire et c pas psk un jour,, tout ça disparait qu’il fautn le finir en le broyant!!! :(
    Et me sorter pas vos truck d’economie d’eau & tt le bordel!!! :@@

  9. Tshya 3 mai 2010 at 21 h 35 min #

    Ma jument est morte il y a maintenant deux ans, d’une maladie. Les équarrisseurs qui sont venus la chercher étaient des gens biens, qui n’ont pas abîmé le corps de ma belle. C’était une sorte de ‘pelle’ qui prend le cadavre par en dessous et le dépose dans le camion. Article intéressant, j’avais peur que ma toute belle n’ait fini en pâté pour chat. Merci, Jérôme.

  10. Sylvie 12 avril 2010 at 11 h 20 min #

    bjr, ma jument doit partir ce matin, l’attente est longue, ça fait 3 jours qu’elle est morte, et j’ai tjs pas d’appel, ils doivent passer ce matin, mais je suis bien contente de ne pas être là, car en effet ils ne prennent pas de gant avec les bêtes.

  11. ma jument part ce matin 12 avril 2010 at 11 h 19 min #

    bjr, ma jument part ce matin et je suis bien contente de ne pas assister à ce spectacle, ça fait 3 jours qu’elle est dans le boxe, ça commence à faire long et j’attends tjs leur appel…

  12. Malira 5 mars 2010 at 21 h 29 min #

    Merci Fred! Ça me rassure de savoir qu’il y a aussi l’incinération pour les chiens car il est hors de question que ma chienne parte chez l’équarrisseur! Sans vouloir vexer Yann… ;)

  13. Malira 5 mars 2010 at 21 h 28 min #

    Oui je suis d’accord que vous faites des économies, mais au final le seul truc qui rapporte c’est la farine. Maintenant, je n’ai aucune idée de la quantité produite ni même du prix où ça se vend. Mais à te lire on dirait que faites juste de la farine et que le reste c’est pour faire des économies. Ça n’a rien de méchant, hein ;)

    Pour la farine alimentaire, je parlais bien de celle qui se retrouvait dans les granulés des vaches et autres animaux.

    Merci pour tes réponses! :)

  14. Frédérique 5 mars 2010 at 18 h 49 min #

    j’ai eu un chiot qui s’est noyé dans une piscine et mon véto m’a proposé l’incinération. 12 kilos, peut être n’est ce possible que pour les animaux ne dépassant pas un certain poids, je ne sais pas. Il faut compter 100 euros pour ça a titre indicatif, mais je ne me suis pas posé la question, j’ai opté pour l’incinération.

  15. Yann 5 mars 2010 at 13 h 49 min #

    Pas super rentable ???????

    Tu imagines les économies faites en réutilisant l’eau pour le nettoyage au lieu d’utiliser l’eau potable de la SAUR. En utilisant la graisse qui est produite pour alimenter l’usine au lieu d’acheter du pétrole ou du gaz. Et le bois arroser avec l’eau traitée, il est revendu après…

    Si cela n’était pas récupéré, le prix d’un enlèvement serait beaucoup plus élevé.

    Sinon oui, tous les animaux finissent à l’équarrissage.
    T’as le droit d’enterrer ton animal si son poids ne dépasse pas les 50 kilos je crois, mais faut habiter en campagne pour ça…

    Qu’appelles-tu farine alimentaire ?
    Car non à cause de la vache folle, toutes les farines issues de ruminants ( vaches, chèvres, moutons). les autres farines issue des autres animaux servent d’engrais écologiques.

    A ma connaissance, seule la farine de poisson entre en composition dans les granulés donnés aux poissons, mais en faible concentration. Ce qui ne pose aucun problème.

    Il y a plein d’autres activités mais l’équarrissage est l’une des plus rentables.

  16. Malira 4 mars 2010 at 23 h 21 min #

    Pas facile à imaginer mais article très intéressant! J’y pensais d’ailleurs ce matin à l’équarrissage, je ne sais pas pourquoi…

    Du coup j’ai des questions :p

    1) Les chiens et chats aussi partent à l’équarrissage??

    2) J’ai aussi lu que les chevaux (ou autres bêtes d’ailleurs), une fois transformés pouvait aussi devenir de la farine alimentaire?

    3) A lire la façon dont tu décris ton entreprise, j’ai l’impression que ce n’est pas super rentable et j’imagine que ça n’appartient pas à l’État, il y a d’autres activités autour, ou juste celle-là?

    Merci :)

  17. Frédérique 4 mars 2010 at 20 h 13 min #

    C’est sur, maintenant d’une façon ou d’une autre faut les trainer les 500 ou 600 kilos et je suppose que c’est jamais beau à voir. Y a pas longtemps c’est un poulain de deux ans qu’il a fallu sortir de son boxe dans l’écurie ou j’étais, pas trop lourd donc, mais le mal de chien qu’ils ont eu. Il a quand même fallu un tracteur mais comme il était pas bien grand ils ont pu le mettre dans le bon axe sans rien casser. Le camion d’équarrissage n’a plus eu qu’a charger quand il est arrivé.

  18. Yann 4 mars 2010 at 17 h 14 min #

    Oui ça je le comprend !

    Mais il faut savoir que les camions ont des horaires à respecter.

    j’en entend beaucoup parler et les fois où l’animal est déjà sorti du box prêt à être chargé dans le camion, bah tout le monde est content !!!

    Le chauffeur gagne du temps car le chargement est simple et rapide. Et le propriétaire est content aussi de ne pas voir son animal mort malmené pour son dernier voyage.

  19. Frédérique 4 mars 2010 at 13 h 08 min #

    Pour être tout a fait honnête l’option de L’équarrissage ne me gêne pas outre mesure, s’il on devait enterrer tous nos chevaux chiens, chats… ou même les incinérer la planête en prendrait un coup, je crois. Et puis je ne suis pas la pour voir la chose. Par contre le camion qui vient chercher l’animal et qui doit le faire sortir du boxe en lui cassant les pattes s’il le faut en le tirant avec un tracteur, ça c’est affreux et on est potentiellement la pour le voir. Cela dit, ca vaut pour l’équarrissage et pour le reste. On a beau se dire que l’animal est mort et qu’il ne souffre plus, c’est quand même sur à encaisser.

Laisser un commentaire