Que valent les galops ?

Il y a quelques jours je me posais une question toute bête : est-il nécessaire de passer ses galops, et qu’est ce que ça vaut ?

Quand j’ai commencé a monter a cheval je me suis dit que je ne les passerai pas, et puis en avançant je me suis dit que c’était un bon étalon pour mesurer ses compétences équestres. J’ai passé les 3 premiers et j’ai le niveau 4, oui mais voilà, est-ce que je vais continuer et passer le 4 et les autres justement !

Aujourd’hui on le sait dans beaucoup de clubs c’est devenu assez facile de les avoir, activité économique oblige on les donne plus qu’on le fait passer, dans mon club ce n’est pas comme ça, le galop il faut le mériter! Ça bien sur c’est le discours officiel, dans les faits, si effectivement un cavalier tout a fait inapte ne l’aura pas, il y a cependant des lacunes.

Quand j’ai buché sur la théorie du 3, j’ai appris par cœur les partie du fer, perçure, contre-perçure, pince, mamelle, quartier, éponge etc… Et quand fier de moi je l’ai dit a mon mono, j’ai eu comme remarque : je ne le demande jamais !!!

Bon, et bien me voilà fixé sur la valeur du précieux papier, si dans un club qui ne donne pas les galops, on ne demande même pas quelque chose d’aussi simple, alors qu’est ce que ça doit être ailleurs et qu’est ce que ce sera pour les muscles ou le squelette ???!

J’aime l’hippologie, pour moi c’est quelque chose d’essentiel dans l’apprentissage du cavalier, et pourtant j’ai la nette impression que c’est de plus en plus négligé.

J’ai croisé des galop 7 qui ne savaient pas ce qu’était un gogue, ou qui n’avais jamais longé un cheval, combien de cavalier de club, qui peuvent être au demeurant de très bons cavaliers, n’ont jamais fait une balade en extérieur autrement qu’en reprise a la queue leu leu ?

Combien ne savent pas ce qu’est une surdent ou connaissent pas les symptômes d’une colique ? Combien ne savent pas qu’on doit vermifuger un cheval ?

Dans les programmes officiels on trouve au galops 4 : poser des protections de travail par exemple, et bien même-moi qui suis propriétaire je n’ai jamais posé de ma vie des guêtres, pensez-vous qu’on m’aurait enseigné a le faire, et bien non, même si c’est au programme, on ne le fait pas!

Au galop 5 il faut savoir longer, je n’ai jamais vu un cavalier non propriétaire longer un cheval, après tout un cavalier qui paye c’est pour monter a cheval, pas pour être a pied, donc on ne fera même pas l’effort de proposer ce genre d’activité.

Par contre des le galop 5, il y a du cross au programme « officiel », activité qui attirera bien peu de personne, hormis l’obligation pour le club d’avoir un espace dédié assez conséquent, combien de personnes (dont moi), n’ont pas la moindre envie de prendre le risque de ce genre d’activité ?

crossb Que valent les galops ? photo chevalEn conclusion, je me pose désormais réellement cette question : si il est effectivement intéressant de passer ses galops pour s’évaluer, le contenu est il réellement adapté ? Et dans les faits le niveau est-il bon ?

Peut-être est-ce mon regard de propriétaire qui dit ça, mais j’ai la nette impression qu’en France pour être cavalier il faut savoir faire une épaule en dedans, sauter des barres a 1m20 ou un fossé d’1m de large, par contre je n’ai pas du tout l’impression que savoir garder en forme un cheval soit nécessaire !!!

Tagadas:,

23 Responses to Que valent les galops ?

  1. mélany 25 août 2010 at 20 h 24 min #

    bonjours je m’appel melany et je devrais passer mon axamen de secourisme pour deve nir monitrice equestre sauf que je ne sais pas trop se qu’est l’éperon d’argent pour l’instant pourriez_ vous me direse qu »il faut faire pour l’avoir et se qu’il faut avoir pour le faire
    MERCI BEAUCOUP DE ME REPONDRE !!!!!!!!!!

  2. western philo 15 avril 2009 at 10 h 34 min #

    @Franck : ah bon? Bin j’ai mon galop 7 classique et pour l’instant il prime sur le western. Je n’ai rien à repasser.
    Et la fédé s’est enfin occupé de donner les équivalences aux courageux qui ont acquis les galops western AFEW (ce sont des galops hors FFE). Parce que l’EW vit depuis 15 ans sans la FFE.
    Si la FFE décide de faire un truc à pognon, en reining, tout le monde leur tournera le dos sans problème, on a les concours NRHA, AQHA et EFEW qui existent depuis belle lurette!!!! La FFE pour notre discipline, c’est bien pour les enfants et les débutants qui ont besoin de s’initier quoiqu’on ait un sacré problème de manque d’enseignants.

  3. Frédérique 15 avril 2009 at 7 h 54 min #

    NOn mais tout le monde s’accorde à dire que de ce temps là c’était autre chose, rien à voir, c’était du sérieux du lourd!!!

  4. kifif 15 avril 2009 at 6 h 41 min #

    de mon temps on appelait pas ça galop, moi j’ai passé l’éperon et l’étrier de bronze et l’éperon et l’étrier d’argent et je peux vous assurer que là c’étaient de vrais vrais examen, en parlant par exemple du dernier nous avions un juge qui venait de l’ENE pour nous noter et nous avions un parcours d’obstacle, parcours de cross, et reprise de dressage, sans compter toute les questions sur l’anatomie du cheval, muscles, os, et présentation d’un cheval en mains là je dois dire c’étaient de véritables examens, dans mon club ils se donnent maintenant dans un paquet de bonux, surtout si les personnes ou les gamins sont propriétaires d’un cheval alors là ils arrivent vite au galop 7 le problème c’est quand ils se trouvent sur un concours ils ont vite fait de voir qu’ils n’ont pas le niveau, refus, chute, et pas de résultats

  5. Sandra Quelquechose 14 avril 2009 at 22 h 40 min #

    Ouai les galops ça dépend vraiment des clubs… Je crois que je l’ai déjà dit, mais pour ceux qui ne le savent pas encore, on a eu un stage de longe pour passer le galop 5! On y a passé un petit bout d’aprem, et après on a du longer pour valider le galop.
    Niveau théorie, je dirai que mon club ne cherche pas la petite bête, mais quand même (on a eu les partie des fers, tous les os et pour les muscles par contre seulement les différentes catégories, si je me souviens bien, pour vous donner une idée).
    Quant aux galops « pas complets », il est en effet possible de passer le galop (à partir du 5 si je ne dis pas de bêtise) en ne validant qu’une partie, d’ailleurs pendant les vacances, certaines filles du club doivent faire un stage pour passer leur galop 7 à l’obstacle seulement, ce qui leur permettra de sortir sur des « petites » épreuves amateurs.
    Voili, voilou, je crois que c’est tout =)

  6. Sophie 13 avril 2009 at 22 h 01 min #

    Une idée comme ça…

    Peut etre que les galops n’ont vocation qu’à évaluer les compétences sportives du cavalier (car l’équitation est avant tout un sport).

    Alors ce n’est pas forcément choquant qu’un G7 ne soit pas tout à fait autonome dans les soins aux chevaux.

    Je précise que, propriétaire depuis peu, je potasse actuellement pour le G7 afin de sortir en CSO.
    ET je vois la différence, au moins dans mes écuries dirigées par un puriste, entre mon G6 et ce qu’on me demande pour le G7.

    Je trouve ça d’ailleurs ssez motivant d’avoir un objectif clair à atteindre (volte de 8m, épaule, allonger le pas… dur dur!! :o) )

  7. Frédérique 13 avril 2009 at 18 h 28 min #

    Non mais attends elle a quel age la mon parce que c’est toujours pareil, la formation n’est plus ce qu’elle était il y a 20 ans.
    Quand je vois les cours qu’on a eu en club avec Ingrid complètement destrusturés, rien au programme, on faisait ce qu’il nous chantait et que bref le type sympa au demeurant ne savait pas du tout encadrer un cours, bah je me pose des questions! Le néant total, il était totalement dépassé. A vue de nez 22 ans le type, par contre celle qui donne les cours en poney club de Morgane, elle a 45 ans balais et elle connait son boulot et ça molit pas. Deux écoles et deux époques différentes.

  8. franck 13 avril 2009 at 17 h 37 min #

    pour ça j’ai pas de doute, mon mono sait faire, de meme si on est pas prêt il donne pas le galop, mais ça c’est pour la pratique.

    justement niveau théorie il est moins exigeant.

    je pense qu’ils devrait revoir les galops, faire une partie commune sur l’entretien et les soins du cheval, cette partie devant être plus exigeante qu’aujourd’hui, et une autre obligatoire aussi mais pouvant être différent quand a la discipline, une partie monte, genre tu est classique tu doit montrer que tu sait diriger, aller au galop etc… avec les aides du classique, si tu est western ou camargue la même chose, on peut aussi imaginer des module qui peuvent se rajouter, genre tu prend le module monte classique, et celui obstacle, et rien n’empêche que si ça te plait plus tard tu rajoute le dressage ou la voltige.

    ça permettrais plus de modularité et surtout des disciplines adapté aux désir des gens, on peu imaginer quelqu’un qui ai le galop 7 en soins, en monte classique, et qui ensuite ce soit rediriger vers la monte camargue et ai son galop 3 camarguais.

    aujourd’hui on a un galop nature, un galop classique, un camargue, un western, un autre voltige etc…

    pourtant les soins aux chevaux sont les memes quelques soit la discipline, si j’ai un galop 5 classique, et que je passe en western, on repasse tout, ce qui me parait idiot.

  9. Plop 13 avril 2009 at 17 h 17 min #

    Le problème ce n’est pas tant les galops en eux-mêmes… Mais plutôt la formation des enseignants (qui forment donc les apprentis-cavaliers) qui laisse vraiment à désirer -_- »

    Comment apprendre à un élève une épaule en dedans ou une longe quand on sait à peine le faire soi-même

  10. Charlott 13 avril 2009 at 14 h 51 min #

    @Fred : Hého c’est pas moi qui boit déjà :), mais bien sûr tu l’auras deviné, c’est du coca-cola pur ! (C’est toujours mieux que certains alcooliques portés à fond sur l’Evian !)
    Mais bon le truc pour le passage de galop du coup c’est que je sais pas si juste elle me demande pas de le passer parce qu’elle y a pas pensé ou si c’est parce que j’ai pas le niveau, alros j’ose rien dire ! ^^

  11. Koedseryz 13 avril 2009 at 13 h 42 min #

    Moi j’ai jamais fait de cross de ma vie (sauf sans faire exprès en rando !) et je m’en porte très bien :P

  12. Frédérique 13 avril 2009 at 13 h 34 min #

    @Chalotte, sympa l’avatar et bien sur c’est du coca dans le verre?! ;-)
    Pour ce qui du club qui n’accepte pas que le candidat tente le passage du galop tant qu’il n’a pas le niveau c’est très correct. Chapeau!

  13. malira 13 avril 2009 at 12 h 50 min #

    Heu… Moi j’ai du faire un cross pour mon galop 4… Un petit cross mais cross quand même!

  14. Charlott 13 avril 2009 at 12 h 18 min #

    Et bien si ! Tu as ton Galop 5,6 ou 7 dressage et/ou ton galop 5,6 ou 7 obstacle. Enfin je suis pas sure que tu puisses avoir que l’obstacle mais pour ce qui est des galops dressage c’est tout à fait possile et ca existe…

  15. Koedseryz 13 avril 2009 at 10 h 41 min #

    Mais on ne l’a pas le galop si on passe pas le cross, non ?

  16. Charlott 13 avril 2009 at 9 h 56 min #

    Bon je vais à nouveau vanter mon club ! (j’espère que ca vous avait pas trop manqué !),
    Alors oui en effet, pour passer son galop il faut effectuer un stage qui coute la peau des fesses… Sauf qu’on choisit sa formule : de 1 à 4 jours de stage + l’examen. Mais, j’ai passé mes galops 3,4 et 5 quasi gratuitement : Ma monitrice nous a hébergée au club pendant une semaine avec des amies qui passaient aussi leur galop, on a été nourrie, logée, blanchie et tout cela pour tout juste le prix du passage de l’examen réclamé par la FFE et les repas du midi (qui était fourni par l’association du club)… Certes j’ai eu une chance énorme de tomber là-bas. De plus, j’ai déjà vu pas mal de cavaliers demander à passer leur galop et devoir essuyer un refus… Tant qu’on a pas le niveau, on ne le tente pas !
    Exemple : J’aimerai bien passer mon galop 7, comme ca c’est fait et quand enfin j’aurais un travail, un cheval et que tout sera ok je pourrais sortir directement en amateur… Mais ma monitrice ne m’a toujours pas demandé si je voulais le passer alors, j’attends ^^.
    Mais attention, c’est pas non plus parce que j’ai envie de passer mon galop 7, que j’aime faire des concours que je néglige les chevaux que je monte… Petit exemple simple : je préfère largement sortir Holga, jument sans expérience dans une petite série en complet ou CSO et m’en sortir pas trop mal, faire un parcours sans faute, que sortir Gala, que je connais par coeur et gagner… Enfin bon ca ne serait pas très instrucitif. Et bien sur j’adoe tout aussi bien venir 1h a l’avance pour faire brouter la bestiolle ou la brosser…

    Et enfin, juste une remarque cette fois bien enr apport avec les galops : Même si le cross est au programme des galops 5,6 et 7 vous pouvez tout à fait passer que les parties dressage, obstacle et théorie/soin…

  17. Ingrid H 13 avril 2009 at 9 h 21 min #

    @Claire : je suis complètement d’accord avec toi. C’est vrai que ça dépend énormément des clubs, mais moi aussi je trouve que ça permet de se fixer des objectifs.
    En ce qui concerne les enfants, c’est très très différent d’un club à l’autre. J’en connais qui « donnent » le diplôme systématiquement à la fin d’un stage ou de l’année, et d’autres qui sont extrêmement rigoureux et ne l’accordent qu’au terme de deux examens franchement pas faciles (un de théorie, un de pratique équestre). Ces derniers n’hésitent pas à recaler les candidats qui ne sont pas au niveau et refusent de faire passer l’examen à des enfants trop jeunes (les remplaçant par des diplômes « maison » qui n’ont pas la même valeur officielle).

  18. Frédérique 13 avril 2009 at 9 h 05 min #

    Bah oui c’est vrai à chaque monte, ses galop, western islandaise…..
    Alors faudrait pas non plus que les galop deviennent comme le permis de conduire une pompe à fric, dur de trouver le juste milieu.

  19. Koedseryz 13 avril 2009 at 8 h 53 min #

    Les galops ça permet juste d’aller en concours officiels…

    Pareil, dans mon premier club pratiquement personne ne réussissait à avoir ses galops du premier coup (sauf le 1 !), moi j’ai réussi le 2 au bout du second stage.

    Mais là je dois dire que les galops ça coûte la peau des fesses là-bas et que je pense qu’ils en profitent pour doubler un peu la mise…

    Pour ma part je ne passerai plus de galops… Les galops de monte islandaise viennent d’être inventés en France, mais en Allemagne ça existe pas vraiment…

    D’ailleurs, quel est le système dans les autres pays ? Ce serait intéressant de comparer !

  20. Frédérique 13 avril 2009 at 8 h 38 min #

    Pour les adultes je crois que c’est différent mais pour les galops à poney franchement ça vaut pas grand chose. Dans le club de ma fille, je vois des gamins qui ont le galop 4 et qui n’y connaissent rien de rien en hippologie, qui ne savent même pas ce qu’est une longe!
    Comme c’est des enfants on leur en demande moins, mais ceux là deviendront des cavaliers adultes, avec un cheval sous les fesses et toujours les mêmes lacunes.

  21. Claire 13 avril 2009 at 8 h 33 min #

    Bah comme toujours, ça dépend des clubs (pour l’examen), après ce que j’apprécie bien c’est que ça fixe des objectifs, tant pratiques que théoriques et donc on peut se faire un programme d’apprentissage par rapport à ça. Personnellement j’ai passé le galop 3 l’année dernière dans un autre club que le mien, non seulement elle m’a demandé en théorie l’étampure, l’éponge etc. mais une fois que j’avais répondu à tout, elle a essayé de me piéger, de son propre aveu ensuite, sur des questions genre « qu’y a-t-il à côté de l’omoplate ? » – gros blanc « euuuh pas la clavicule vu que le cheval en a pas ? ». Dans mon club actuel, la dernière fois que j’ai parlé de passer le galop 4, le moniteur m’a dit qu’il faudrait que pour l’instant je n’étais pas prête, qu’il fallait que je sorte beaucoup plus etc… Et je sais pertinemment qu’il ne me laissera pas le présenter tant qu’il ne me jugera pas prête.

    Pour le reste, ce sont des connaissances qu’on acquiert parce qu’on le veut (si on n’a pas de cheval) ou parce qu’on le doit (si on n’en a un !). Perso là j’ai un tiers de pension avec possibilité de cours particulier, c’est prévu dans mon programme que je demande des cours de longe, par exemple.

    Bref je crois que tout dépend des gens et de leur bonne volonté.

  22. Frédérique 13 avril 2009 at 7 h 11 min #

    Pour finir: moi je les passe pas parce que ça ne me sert à RIEN, mais ça ne devrait pas m’empêcher de potasser la théorie, j’aurais eu l’air moins nouille en de nombreuses circonstances :-)

  23. Frédérique 13 avril 2009 at 7 h 09 min #

    Ce qui est sur c’est que je ne serai vraiment pas partante pour le cross non plus, je laisse ma place aux autres, merci bien.
    Pour les galops j’en suis à la théorie du 3 que je fais réviser ma fille ne ce moment et je dois reconnaitre que je suis pleine de lacune en hippologie que je comble au petit bonheur la chance notamment quand arrive des pb de santé avec Prince. La il y a un réel soucis de ma part mais pas besoin de passer ses galops pour se pencher sur le sujet.
    Pour le reste comme tu le dis les gens payent (cher) pour monter et ne veulent la plupart du temps pas faire de travail à pied, ils en veulent pour leur argent, alors la longe en gogue ou autrement…..
    Ce qu’il faudrait c’est que les galops ne soient pas passés dans le club d’origine des candidats mais ailleurs ce qui garantirait plus d’objectivité, mais qui les passerait encore si les choses était comme ça? SI les candidats savaient que par exemple ils ont non plus 9 chances sur 10 de décrocher leur galops mais seulement 1 sur 2???
    Resterait plus grand monde sauf ceux qui veulent concourir. Quel manque à gagner pour la FFE!!!

Laisser un commentaire