Grossesse et équitation est-ce bien raisonnable? Autorisé, déconseillé, interdit…..

En parcourant le net, je me suis rendue compte que cette question ne trouvait pas de réponse très tranchée. Le sport est certes recommandé pendant la grossesse dans la mesure ou vous pratiquez de façon modérée, et qu’il ne s’agit pas de sports violents ou pouvant entraîner des chutes, or c’est bien de cela dont il s’agit. L’équitation au même titre que le ski nautique, le roller est un sport ou la chute doit être envisagée.

Certaines trouveront dans le fait de ne faire que du plat ou de la ballade ,le réconfort qui leur fera penser qu’elles ne craignent rien par rapport à l’ordinaire, ou elles sautent et sortent en concours. Cependant un chute est vite arrivée, quelque soit la prudence dont on fait preuve.

Il semblerait qu’il soit vivement déconseillé de monter les 3 premiers mois à savoir le temps nécessaire au fœtus pour bien s’accrocher. Le deuxième trimestre peut être envisagé avec plus de sérénité et une monte gentille sans grand effort peut être reprise. Cependant il faut prendre en  compte la modification du centre de gravité de la future maman qui fait augmenter les pertes d’équilibre et les risques de chutes. Le dernier trimestre quand à lui, il est vivement déconseillé de monter mais le simple inconfort que peut parfois représenté le ventre en selle peut suffire à faire perdre le gout de la monte. Sans compter les difficultés à se hisser sur sa monture à moins d’avoir un cheval qui fait la révérence ;-) , et les nombreuses pauses pipi occasionnées par la compression de la vessie. Non seulement vous avez du mal à monter mais en plus vous devez faire des pauses et descendre toutes les 10 minutes achhhh :roll:

Une petite info assez révélatrice trouvée dans un forum: au siècle dernier lorsque les femmes voulaient se débarrasser d’un fœtus non désiré, elle montaient et sautaient de petites hauteurs afin que ce dernier se décroche :-( Quant à savoir si cela marchait à chaque fois…..

Mais pour autant si l’équitation fait partie des sports « non recommandés », elle n’est pas pour autant interdite a moins d’avis médical contraire, comme une ouverture du col, des précédents de fausse couche….. Elle est juste déconseillée. Certes la chute n’est pas notre quotidien mais reste une éventualité, en outre les secousses peuvent suffire à elles seules à favoriser l’ouverture du col et selon les périodes à provoquer une fausse couche ou  un accouchement prématuré.

Après il en va de chacune de sentir les choses et son corps….. rien ni personne ne semble s’opposer aux ballades au pas. Juste évitez les trotting.

Parmi  vous, les jeunettes de Yaaah qui montez depuis belle lurette, forcément il y en a parmi vous qui ont été enceinte étant  déjà cavalière voire propriétaire de chevaux. Alors quelle attitude avez vous adoptée?  La prudence et plus d’équit’ ou je fais comme je le sens avec un maximum de prudence en selle? Quant à moi mes grossesses sont loin derrière moi, la dernière remontant à il y  a 6 ans, je n’ai pas eu à me poser la question. :lol:

Photo par Nico&CO

22 Responses to Grossesse et équitation est-ce bien raisonnable? Autorisé, déconseillé, interdit…..

  1. anne 23 décembre 2012 at 14 h 58 min #

    bonjour, voila je suis enceinte de 5semaines j’ai 33ans et je suis accro à l’équitation meme si je suis juste à mes débuts, j’aimerai bien monté juste au pas et trot. j’aimerai bien avoir un conseil parce que j’ai trouvé bcp d’avis differents. encore un chose, j’aimerai savoir combien de temps en dois attendre apres l’accochement pour remonté à cheval.
    merci d’avance

  2. Frédérique 19 janvier 2009 at 12 h 05 min #

    Pour l’accouchement ou la foret au fin fond du monde?
    L’accouchement je dois mettre un bémol sur mon post précédent, pour ma première, la péridurale a pas eu le temps d’arriver…. J’ai cru qu’elle sortirait jamais. 4 petits kilos de sucres comme aurait dit ma grand mère. M’enfin les deux suivant sont très biennnnn passés. J’ai rien senti ;-)
    Pour le foret amazonienne je persite, j’irai pas pour tout l’or du monde. J’ai déjà un frison de 4 ans, j’ai ma dose de risques pour une vie entière ;-)

  3. Cob 19 janvier 2009 at 11 h 59 min #

    :D Ah je dis pas que je l’aurais fait en rigolant, mais j’étais persuadée que mon corps aurait pu se débrouiller tout seul.

  4. Frédérique 19 janvier 2009 at 11 h 36 min #

    @Liberty c’était une blague!!!! Enfin oui nous avons cet age là, mais on en fait pas une montagne non plus ;-)
    Oh je t’ai mise mal à l’aise, fallait pas. :-D

  5. libertytib 19 janvier 2009 at 11 h 29 min #

    merci à toutes je rectifie une petite erreur, j’ai utilisais le terme « vieux » dans le sens où il a un âge supérieur au mien, une expérience de vie plus large et donc nos réactions ont été différentes, je m’excuses pour le terme « vieux » ce n’était au sens propre du terme que je l’ai utilisais

  6. Frédérique 19 janvier 2009 at 7 h 47 min #

    Par contre moi « toute seule au fin fond d’une forêt du Kamtchatka », je saurai pas me débrouiller du tout, je serai paniquée à mort, et je pleurerai toutes les larmes de mon corps. Comme quoi chacune ses compétences ;-)
    Manquerait plus qu’il fasse nuit en plus!

  7. Frédérique 19 janvier 2009 at 7 h 46 min #

    Sur que le pony games est pas ce qu’il y a de plus pratique et de moins remuant d’ailleurs…..
    L’accouchement, j’en ai trois à mon actif et c’est avec la péridurale en somme pas grand chose ;-) Il va toujours y avoir des gens pour te parler de complications rares mais dans l’ensemble ça passe comme une lettre à la poste juste faut patienter qq heures en salle de travail avec un mari qui bouquine pendant ce temps là, puis qui va faire une pause casse croute ce que toi évidemment tu ne peux pas faire ;-)
    34 ans c’est pas vieux!!! Excuses moi de réagir la dessus mais nous avons sur yaaah dans l’ensemble 35, 36 ans…..

  8. Cob 18 janvier 2009 at 23 h 09 min #

    Côté « faut-il le garder ou pas », mon Dieu, je serais bien incapable de te donner de conseil, même si je suis assez d’accord avec Ingrid H, c’est pas l’âge qui compte. Et pareil, y’a pas à avoir peur de l’accouchement. Si y’a bien une chose dont j’étais persuadée, c’est que j’aurais pu me débrouiller toute seule au fin fond d’une forêt du Kamtchatka (même si ça aurait été franchement désagréable ! :D ), comme tu le dis, c’est la chose la plus naturelle qui soit, on reprend notre côté animal, avec ses réflexes innés. Ton corps sait quoi faire.

    Sinon, côté conseils de cavalière ayant accouché il y a moins d’un an, même si ma gynéco était horrifiée par le fait que j’ai fait du cheval toute ma vie (parce ce que cela implique un périnée en béton armé), elle m’a autorisée à monter jusqu’à la fin du 1er trimestre. Après cela n’aurait pas été raisonnable. Et de toute façon, comme dit plus haut, très inconfortable :D Une de mes dernières séances a été un concours de pony-games et c’est vrai qu’entre la poitrine devenue généreuse et le bidon qui commence à prendre de la place, attraper des balles penchée au galop, ça devenait de plus en plus compliqué ! ;)

  9. Ingrid H 18 janvier 2009 at 22 h 47 min #

    @libertytib : Je suis persuadée que le bon âge pour devenir mère est celui où l’on en a vraiment envie ! N’écoute que toi, ce que tu ressents, c’est le plus important. Si tu désires vraiment cet enfant, tu le rendras heureux. N’aie pas peur de l’accouchement ou de ses suites : tu seras bien entourée par les médecins et les sages-femmes, et il n’y a pas de raison que cela ne se passe pas bien. Ne te laisse pas déstabiliser par ce que peuvent dire les gens. Ecoute ton coeur.

  10. libertytib 18 janvier 2009 at 22 h 35 min #

    je vous remercie pour ces précieux conseils, c’est clair que donner la vie est une chose particulièrement merveilleuse, c’est la nature qui reprends ces droits et c’est une chose à ne pas gâché pour un plaisir personnel mais j’ai encore une petite question des gens me disent que je suis beaucoup trop jeune que c’est trop tôt mais est ce que jeune signifie que l’on sera une mauvaise mère………… on m’a demandé de réfléchir sur le fait de le garder ou non alors que m’a décision est prise est ce que cette décision vous semble irresponsable, on est heureux avec mon amis mais il est beaucoup plus vieux que moi il a 34 ans j’en ai 19 il est vrai que les sentiments que l’on ressent sont différents lui il est rempli joie mais moi j’ai un sentiments de joie mélangé à de la crainte concernant la suite ( accouchement…) ces questions vous semble certainement trés personnel mais c’est plus difficile d’en parler directement avec une personne que l’on connait

  11. Ingrid H 18 janvier 2009 at 21 h 29 min #

    @libertytib : quand je suis tombée enceinte, je ne l’ai pas su tout de suite et j’ai monté pendant un bon moi sans le savoir. Aucun souci, bien sûr, dans la mesure où je n’ai pas fait de chute. Mais quand j’ai enfin découvert que j’attendais mon premier enfant, passion ou pas, j’ai arrêté l’équitation. Il me semble que ce n’est vraiment pas un risque à prendre. Quelques mois d’arrêt, ce n’est rien comparé à ce qui peut arriver en cas de chute. Mais chacun fait ce que bon lui semble…

  12. Frédérique 18 janvier 2009 at 21 h 28 min #

    Le fait est que personne ne semble vraiment très fixé sur ce point. Monter à cheval comporte un risque majeur, celui de la chute et c’est la que se situe le principal pb par rapport à la grossesse. Si tu vas sur des forum spécialisé grossesse tu constateras que les avis diverges quoi que globalement il est déconseillé de monter le 1er et le dernier trimestre.
    Je crains que malgré la passion qui t’anime il ne te faille être raisonnable et revoir en tout cas très a la baisse ton travail à a cheval pour ne plus envisager assez rapidement que du pas. Cela dit tu trouveras toujours des gens pour te dire, moi je suis montée jusqu’à la fin ou presque sans soucis, ça ne veut pas dire qu’il faille le faire! C’est une prise de risque réelle.Vois avec ta gynéco, lors de ta prise de RV à l’hôpital pour l’accouchement qui se fait très tôt pendant la grossesse, demande à voir une sage femme et pose lui les questions que tu as en tête.
    Le risque majeur reste l’accouchement prématuré.

  13. libertytib 18 janvier 2009 at 20 h 51 min #

    coucou à tous je suis nouvelle et morte de trouille je suis enceinte de 3 semaines je le sais depuis 3 jours j’ai 19 ans le médecin m’a abrutit de faut pas faire si faut pas faire ça, j’ai rien retenu de tous ce qui m’a dit je suis une cavaliére passionnée c’est ma drogue, et puis comment ce passe une grossesse à qui je dois m’adréssé ………..??????????????????????????????????est ce que quelqu’un pourrait me donner des conseils

  14. Ingrid H 4 novembre 2008 at 16 h 19 min #

    Ah… les morsures de souris (informatiques) ! Est-ce qu’elles sont aussi dangereuses pour les épaules ?? Parce que je reprends bientôt le boulot, moi ! ;)

  15. Cécile 4 novembre 2008 at 15 h 51 min #

    Même en cliquant sur mon pseudo tu ne trouves pas l’adresse de mon site ?
    http://dentiste-cheval.fr/ ou http://www.dentiste-cheval.fr/ les 2 fonctionnent !

  16. Frédérique 4 novembre 2008 at 14 h 46 min #

    Oui j’ai été prof libérale et enceinte, ben j’ai bossé je vais te dire, enfin j’étais documentaliste mutlimédia. Pour les risque du métier y avait pas grand chose à craindre si ce n’est une morsure de ma souris.
    Pourrais tu STP Cécile me re mettre le lien vers ton blog, je ne le retrouve pas…..

  17. Cécile 4 novembre 2008 at 13 h 50 min #

    Oui les RDV pour les jeunes chevaux (jusqu’à 5 ans), c’est tous les 6 mois. Et pour les + vieux, c’est tous les ans (sauf pour certaines pathologies).
    Mais c’est un métier physique qui demande de faire de nombreux kilomètres sur les routes, en cas de grossesse, je devrais surement arrêter les boulot dès les premiers mois à cause de tous les risques présents dans ce boulot (voiture = risques d’accident + vibrations de la route + position assise = pas bon pr bébé, chevaux = risques de coups, le métier = physique, posture debout prolongée à piétiner, fatigant). Bref, beaucoup de risques pour le bébé tout ça… donc arrêt de travail tôt dans la grossesse, et pour peu que je veuille allaiter, je pense qu’on arrive facilement à 1 an sans bosser… Donc c’est peut-être un peu moins vrai pour les particuliers, mais pour les professionnels, ils n’attendront pas 1 mois si leur cheval à de mauvaises performances à cause d’un problème dentaire ! Quand aux particuliers, il y en a encore beaucoup qui attendent l’urgence pour appeler un dentiste (ex: que leur cheval ne mange plus ! ou qu’il fasse colique sur colique !)… C’est vrai que si le cheval est suivi régulièrement, en dentisterie équine, il n’y a quasiment pas d’urgences… Mais je pense que la reprise de ce métier après une grossesse sera difficile !

    PS: en +, en profession libérale, quand on est enceinte, la sécu ne nous donne presque rien comme indemnités pour compenser notre perte de revenu ! Par contre on continue à payer nos cotisations URSSAF comme si on bossait à temps plein ! Sympa non ?

  18. Frédérique 4 novembre 2008 at 13 h 19 min #

    En tant que profession libéral c’est une sacrée galère la grossesse. Se lancer, gagner mois a près mois de la clientèle et de voir tout mettre en suspend pendant un an… Quoi que si je ne m’abuse les pb dentaires des chevaux ne sont pas du même ordre que ceux des humains, et on agit moins dans l’urgence. Je vois chez nous, enfin dans les différentes écuries, ou je suis passée, les Rv avec dentiste étaient fixés tous les 6 mois voir tous les ans. Donc s’arrêter quelques mois n’implique pas forcément une grosse perte de clientèle, non?
    Tiens on va mettre ton blog bien instructif dans le blog roll, euh pas moi, mais chouchou qui sait mieux le faire ;-)

  19. Cécile 4 novembre 2008 at 13 h 08 min #

    Pour ce qui est de la grossesse, je n’ai pas encore expérimenter… mais je pense que lorsque viendra le jour, je m’arrêterais de monter, car je ne voudrais prendre aucun risque inutile ! Une grossesse sera déjà pour moi, une grosse « contrainte » puisque je devrais arrêter de bosser pendant, je pense, une bonne année, avec tous les inconvénients et risques que cela comprend quand on est en profession libérale (la perte de la clientèle qui doit se tourner vers un autre praticien, étant la + importante, mais aussi le manque de pratique qui fait que l’on est moins performant à la reprise, puisqu’il s’agit d’un métier manuel !). Bref donc si en plus, je fais des fausses couches, je risque d’être en incapacité de travail bien trop longtemps !

    Pour ce qui est de l’inconvénient de la poitrine à cheval, sans avoir une poitrine énooooorme, j’ai déjà une poitrine assez importante, avec un bon bonnet D et j’avoue qu’en prenant les précautions nécessaires, elle ne me pose pas de problème. Il suffit de bien s’équiper en achetant un bon soutien-gorge de sport. J’ai pris les miens chez Décat’ où ils sont classés suivant leur maintien, il y a même des tableaux qui conseillent tel soutif pour telle taille suivant les sports pratiqués ! L’équitation faisant évidemment partie des « pires » sports (avec la course à pied), il faut choisir ceux qui maintiennent le + !
    Maintenant avec les progrès technologiques, il y en a pour tout le monde! Il s’agit juste de bien choisir pour être bien équipées par rapport à son « matos » personnel !

    PS Frédérique : Merci pour ton ptit mail, pourquoi pas faire une bafouille prochainement, mais avant, il faut que je finisse les derniers trucs sur mon site !

  20. Frédérique 4 novembre 2008 at 10 h 27 min #

    D’ailleurs c’est un vrai problème, comment font les femmes qui ont une belle voire forte poitrine (et là en principe, je les envie ) quand elles montent à cheval?
    Après grossesse quand il me restait une demi citerne de lait dans chaque sein, je me souviens avoir été vraiment mais vraiment incommodée, au point que je me suis dit que finalement les gros seins c’était peut être pas si facile à vivre au quotidien…..

  21. Frédérique 4 novembre 2008 at 10 h 25 min #

    Ah oui les seins, j’avais oublié ce point de détail…; Les miens ont quintuplé. Ils se touchaient et débordaient sur les cotés et au moment de la montée de lait après….. Enfin oui le trop ne doit pas être agréable, d’autant qu’ils sont parfois douloureux. Remarques c’est une question de lingerie adaptée après. Sauf que s’il faut qu’elle soit adaptée au sport et à la grossesse, je me demande bien quel résultat ça donne: un truc un peu médiéval sans doute ;-)

  22. Aglae 4 novembre 2008 at 10 h 12 min #

    Quand j’étais enceinte, les medecins m’ont dit que les 3 premiers mois, le bébé est bien accroché .. sauf s’il a un problème ! Donc à priori, si fauche couche il y a , elle aurait eu lieu de toute manière !

    Comme je montais en club à cette époque, j’ai arrêté dès le début de monter car je n’étais pas très à l’aise : d’une part, je « psychotais » sur ce qui se passait dans mon ventre et d’autre part la taille de mes seins rendait le travail au trot et au galop très inconfortable ! Je pense que si j’avais été proprio ou demi pensionnaire, j’aurai continué doucement, à mon rythme !

Laisser un commentaire